Voyages

Province du Szechuan

 

Dans le sud-ouest de la Chine, se trouve une contrée merveilleuse,

isolée par d'immenses montagnes : Le Szechuan.

On imagine facilement des plats très épicés,

une région montagneuse où les locaux se régalent de plats colorés de piments,

des petits villages ethniques perdus dans des vallées escarpées

Village 13

aux pics enneigés où certaines réserves

abritent les derniers pandas en liberté de Chine.

Panda

 

Ce fut pendant longtemps le siège de civilisations avancées, telles que les Ba Shu.

La population qui vit au Szechuan aujourd'hui est aussi variée

que ses montagnes : Han, mais aussi Tibétains, Yi, Qiang

et bien d'autres cohabitent sur ce territoire.

Han   Tibetains

Yi   Qiang

 

La diversité culturelle est alors très importante au Szechuan.

Pour circuler dans la province il faut généralement emprunter la route,

qui est parfois assez accidentée.

Route accidentee

Il est très difficile de se rendre compte de la situation

sans être sur place mais parfois,

pour faire simplement une centaine de kilomètres,

il faudra passer plusieurs heures en voiture,

dans des conditions parfois difficiles.

Route escarpee

Lors d'un voyage au Szechuan,

il est possible d'allier visites traditionnelles

et promenades hors des sentiers battus.


En plus de l'arrêt habituel à Chengdu

Chengdu

 

pour admirer les pandas dans la réserve du Wolong

Wolong

 

et l'impressionnant système d’irrigation Dujyangyang non loin de là,

Dujyangyang

plusieurs sites valent vraiment la peine de faire le déplacement :

le Bouddha géant de Leshan, Mont Emei

Bouddha geant de leshan   Mont emei

 

et vallées magiques de Jiuzhaigou et de Huanglong.

Jiuzhaigou   Huanglong

C'est par une route accidentée que l'on accède

aux plus beaux panoramas du Szechuan sauvage.

 

La variété des paysages est tellement riche

que le Szechuan est devenu un paradis

pour les randonneurs avec Yading et Daocheng aux portes du Tibet.

Yading   Daocheng

 

Le Mont Qingcheng est l'une des montagnes sacrées du taoïsme,

le temple de Wenshu est le siège du bouddhisme

et l'ouest du Szechuan est habité par les Tibétains,

sans parler de la religion traditionnelle du confucianisme

pratiquée par une majorité des Han.

Mont qingcheng   Temple de wenshu

Il n'y a pas vraiment de meilleur moment pour visiter le Szechuan

car ici chaque saison offre un nouveau visage.

Le Teraï

 

Téraï signifie « terre humide », car c’est une terre d’alluvions

formant le piémont de la grande plaine fertile du Gange.

Gange du nord

 

La région est parsemée de plaines marécageuses,

de savanes et de forêts tropicales.

Le Teraï est surtout fréquenté pour le parc marécageux du Chitwan et sa faune

Marais chitwan

Faune chitwan

 

ainsi que celui de Bardia, que l'on parcours à dos d'éléphants.

Bardya

 

Lumbini est le lieu de naissance de Bouddha

Temple lumbini 1   Buddha lumbini 1

 

et les contrastes de Janakpur sont un important

site de pèlerinage vers le temple de Janaki

Janakpur   Temple janaki

 

et la place de la naissance de Sita.

Place de la naissance de sita

 

C’est à Ilam « la Reine des Collines »

que sont récoltées les fameuses feuilles de thé

Ilam   Thes du nepal

 

ainsi que de nombreuses baies et épices :

comme la baie de Timur, de Sancho et le gingembre...

Timur   Baie sancho

 

Tout comme le Népal on y trouve différents groupes ethniques,

cependant en Teraï ce sont les Tharus qui sont majoritaires.

Tharus

 

A l'image du petit village de Sauraha en bordure de la Rapti,

Sauraha   Rapti

 

ils sont surtout agriculteurs et pratiquent le petit élevage

notamment de poulets et de chèvres, parfois de bétail. 

Ils cultivent l'orge, le blé, le maïs et surtout le riz.

Berger

 

Ils pêchent à l'aide de grands filets dans les rivières du Teraï.

La petite ville Newar de Tansen à l’ambiance médiévale,

avec ses ruelles escarpées et pavées

Tansen   Tansen2

 

surplombe la rivière Kali Gandaki

et offre de belles sorties treking

à tous les aventuriers et amateurs de randonnées.

Kali gandaki 1

Le Népal

 

Pendant des siècles, le Népal est resté un livre fermé.

On l’a surnommé « le Royaume Ermitage »,

 

Royaume hermitage

 

 

« la Demeure des Dieux »,

 

Demeure des dieux

 

 

ou bien encore « les Marches qui donnent accès au Paradis ».

 

Marches qui donnent acces au paradis

 


Le Népal est un petit pays de légende,

coincé entre deux géants (la Chine et l’Inde)

 

Nepal

 

 

Carrefour mythique sur la route du sel et de la soie

où se côtoie dans la paix et la tolérance une multitude d’ethnies.

C’est ici que naquit le Bouddha, à Lumbini

et que réside l’unique déesse vivante au monde.

 

Buddha lumbini   Temple lumbini

 


Le Népal fut un Royaume jusqu’à récemment,

où le quotidien y est encore fait d’histoires de rois,

de reines et de princesses, de divinités qui se transforment en animaux,

de serpents qui se changent en dieux,

de géants, démons et autres sorcières.

 

Le charme se poursuit jusque dans le prénom de ses habitants ,

on s’appelle Vishnu, Laksmi, Krishna

ou plus simplement Raj Kumar (« fils du roi »).

 

Il y a donc énormément de palais et de temples à admirer :

le temple de la déesse Taleju, le Kasthamandap

 

Temple taleju   Kasthamandap temple

 

 

le Kumari Bahal, les temples de Shiva,

 

Kumari bahal   Temple de kemp fort shiva

 

 

le temple Kumbeschwar,

 

Kumbeschwar

 

 

les monastères de Kopan et de Benshen.

 

Monastere kopan   Benchen monastere

 

 

Le Népal est topographiquement divisé en cinq zones :

le Transhimalaya au nord de la chaine principale de l’Himalaya,

Transhimalaya

 

puis l'Himalaya,

Himalaya

 

les collines du centre ou montagnes du Mahabharat

Hauteurs du mahabharata 1

 

les Churia Hills ou chaine des Siwalik,

Churia hills   Chaine des siwalik

 

et le Teraï.

Terai

 

De vastes vallées, Katmandou et Pokhara sont enchâssées

entre la chaine principale et les chaines secondaires.

Katmandou   Pokhara

 

Les collines centrales abritent nombre d’espèces sauvages,

tigres du Bengale, léopards des neiges,

Tigre du bengale

Leopard des neiges

  

cerfs, ours, semnopitheques, papillons

et plus de quatre cents espèces d'oiseaux.

Ours   Semnopitheques

Papillon   Oiseau

 

Hors de ces plaines, les collines ne sont fréquentées

que par un nombre très limité de touristes qui préfèrent les célèbres treks

du grand Himalaya aux régions pauvres et difficiles d’accès

(peu de routes, couchage chez l’habitant) du Mahabharat.

 

Pourtant, ces régions sont magnifiques et recèlent

des trésors culturels ignorés comme dans la vallée du Langtang.

Langtang vallee

Montagnes du Mahabharat

 

La chaine du Mahabharat est une barrière hydrographique majeure,

elle est traversée par peu de rivières.

Les nombreux affluents venant de l'Himalaya

qui traverse les collines du Népal

y ont creusé des gorges à couper le souffle telles :

la Karnali à l'ouest, a Gandaki

Karnali   Gandaki

 

ou Narayani au centre,et la Kosi à l'est du Népal.

Narayani   Kosi riviere

 

Des hauteurs du Mahabharata, par temps clair,

un panorama extraordinaire s’offre à vous sur l'ensemble Himalaya

Hauteurs du mahabharata

 

du mont Everest à l'est, aux Annapurna à l'ouest.

Everest   Annapurna

 

Il y a une grande différence entre les régions du nord

et celles du sud du Mahabharat,

alors qu’au Nord il y a une grande abondance de vergers d'agrumes,

peu d'arbres fruitiers sont cultivés au Sud.

 

Cela est dû aussi aux difficultés d'accès et de débouchés

pour les agriculteurs du sud de la chaîne,

alors que toutes les grandes villes sont au Nord.

 

La plupart des groupes ethniques trouvés le long de la chaîne

de Mahabharata sont d’origines tibéto-birmanes :

Newar, Magar, Gurung, Tamang, Rai et Limbu.

Newar   Magars

Gurungs   Tamang

Rai   Limbu

 

Cependant, le groupe le plus important est indo-européen

et connu sous le nom Paharis (indo-népalais),

Paharis

 

de Bahun (Bramane) et Chhetri.

Bahun   Chhetri

 

Les basses terres et fonds de vallées leur appartiennent et ils y cultivent le riz,

les autres ethnies ayant été repoussé dans les zones sèches

et difficilement cultivables à flan des collines ou vers les sommets.

 

Ils pratiquent alors des cultures en terrasses irriguées ou non,

y cultivent le riz, l'orge, le blé, l’éleusine, une grande variété de légumes,

Terrasses irriguees

 

des arbres fruitiers et au-dessus de 3 000 m d’altitude,

de la pomme de terre, on y pratique aussi l'élevage,

chaque maison de village a au moins un buffle

Dharepani village

 

et parfois, des moutons ou des chèvres leur lait ainsi

que celui des bufflesses est transporté à dos d’homme

et vendus dans les vallées.

Madagascar

 

L’une des plus grandes îles du monde, l’île-continent, l’île Rouge…

toutes ces images de Madagascar se nourrissent d'une mosaïque de peuples

issus de migrations à l'image de sa capitale Antananarivo

Antananarivo2

Antananarivo

 

de Tolanaro, d'Ambalavao et ses maisons à balustrades,

Talanaro   Ambalavao

Maison balustrade

 

et de Fianarantsoa, mais aussi d'une nature unique au monde,

sur fond de nombreux revirements historiques et économiques.

Fianarantsoa

 

Alors que les terres se dénudent peu à peu

et que les fleuves charrientla latérite rouge d'une côte à l'autre,

parcourir la savane piquetée de baobabs à travers la nationale 7

Savane madagscar

Baobabs

 

rappelle l’Afrique et le souvenir lointain des pirates

confère à la verte nature une histoire à la Joseph Conrad.

Les Tsingy de Bemahara impressionnantes formations géologiques,

Tsingy bemaraha

 

ainsi que celles du Rouge Park, le parc national de Landringitra

Tsingy rouge   Andringitra

 

et le site des 3 baies sont uniques au monde!

3 baies

 

Madagascar, c'est aussi le pays des ancêtres où l’on cultive le souvenir

et les traditions de peuplades venues d’Indonésie et d’Afrique

dont elle est séparée depuis plus de 165 millions d'années.

 

Madagascar n'est pourtant ni l'une ni l'autre :

à 400 kilomètres à l'est des côtes africaines, la "Grande île",

certainement la seule terre au monde à mériter le qualificatif d' "afro-asiatique",

possède une culture aussi originale qu'attachante.

 

Les nombreuses traditions ancestrales comme les fadys, le culte des ancêtres,

le christianisme et l'islam, le retournement des morts, le tromba,

les amulettes Ody, le respect du zébu démontrent bien cette originalité.

 

Le site religieux de Ambohimanga et le Palais de la Reine

Ambohimanga   Le palais de la reine

 

ou le Rova de Manjakamiadana, la mosquée de tamatave,

sont là pour se le remémorer.

Rova de manjakamiadana   Mosquee de tamatave

 

Latérite et sable blanc, forêts tropicales

et littoral d'exception, lémuriens et baobabs.

Sables blancs   Foret tropicale mada

Littoral   Lemuriens

 

Découvrir Madagascar, c'est aller de surprise en surprise

si vous avez l'âme aventurière !

Fleuve mananbolo

 

Né dans les hauteurs des Hautes Terre, aux alentours de Tsiroanomandidy,

le fleuve traverse le massif du Bongolava, savanes montagneuses à couper le souffle,

 

Bongolava

 

pour s’écouler dans le nord de la région de Ménabé et des baobabs,

et achèver sa course au cœur des îles du Canal du Mozambique

dans les eaux de  l’océan indien.

 

Baobabs de menave   Ile canal mozambique

 

La Manambolo ne rencontre pas de forte dénivelé et donc pas de véritable rapides,

où s’alternent gorges, talus et bancs de sable

 

Fleuve manambolo


Ses gorges, longues de 11,5km, sont la porte d’entrée

du parc national des Tsingy de Bemaraha.

 

Tsingy de bemaraha

 

Ce lieu hors du temps, présente une réserve naturelle

incroyable et des paysages presque lunaire.

Ces reliefs karstiques, offrent dans une pléiade de stalactites

et stalagmites une impression inoubliable.

Son patrimoine naturel est riche et majoritairement endémique.

On retrouve au coeur de cette formation calcaire isolée

les vestiges des sépultures des premiers habitants :

les Vazimba dont les anciennes cavernes voient régulièrement les villageois

déposer des offrandes en leur honneur.

De quoi offrir à ce parc un caractère unique et inimitable !

Le long du fleuve on rencontre des villages isolés,

 

Village manambolo

 

à l’abri du tourisme de masse, à l’accueil chaleureux

qui animent la vie sur ses rives au cœur des plantations de Vanille et de Combava.

 

Une plantation de vanille   Combava 5

 

Impossible donc de partir voguer en pirogue traditionnelle

à la rencontre de cette nature sauvage

sans avoir effectué le rituel du «fomba » malagasy,

prière traditionnelle à Zanahary et aux ancêtres.

Sumbawa

 

Situé à l'est de la plus célèbre île de Lombok,

Sumbawa est juste en attente d'être découvert.

 

Sumbawa 1

 

Il peut prendre plus de temps pour l'atteindre,

mais quand vous arrivez à Sumbawa, vous serez récompensé

par les vagues magnifiques de la plage de hu'u, les vues incroyables.

 

Vagues de hu u

 

 ses plages de sable et son espace sauvage.

Avec la grande vague et les récifs coralliens spectaculaires,

 

Recif coralien des pristines 1

 

la majorité des voyageurs à Sumbawa viennent pour faire du surf et plonger.

Dans certaines parties de Sumbawa, modes de vie traditionnels se continuent aujourd'hui.

Plusieurs des événements rituels de vieilles manières sont encore réalisées

telles que les courses de buffle d'eau et berempuk un combat de boxe rituel.

 

Courses de buffles   Berempuk

 

Cette île est une expérience authentique de la culture locale :

ses paysages montagneux et ses routes rocailleuses que l'on parcourt en scooter,

en évitant singes et varans, c'est l'endroit parfait

pour les voyageurs adeptes d'un mode de vie décontracté.

 

Singes 1   Varan

 

Les plongeurs quant à eux partent découvrir

les trésors sous-marins de l'île, au côté des tortues et des dauphins.

 

Tortue de mer 1   Dauphins 1

Les îles de la Sonde

 

L'archipel des îles de la Sonde (Nusa Tenggara) abrite plus de 550 îles.

 

Carte archipel de la sonde

 

Il tient son nom du terme "Sunda", désignant le pays des Sundanais

qui peuplent la partie ouest de l'île de Java (région de Bandung).

L'archipel est en effet divisé entre les grandes îles de la Sonde,

Java et Sumatra, et les petites îles de la Sonde,

 

Java volcan bromo   Sumatra 1

 

dont les plus célèbres sont Bali, Lombok,

 

 Java volcan bromo 

Lombok 1

 

Komodo, Sumbawa et Florès.

Komodo

Sumbawa

Flores


Situées en dessous de la ligne Wallace séparant

la zone asiatique et la zone australienne,

les petites îles de la Sonde offrent un contraste intéressant

avec le reste de l'Indonésie, en termes de climat, de faune et de flore.

S'enfoncer au rythme de la nature dans une Indonésie insoupçonnée

et encore peu connue, à la rencontre d'ethnies qui,

aux portes d'un monde moderne,

résistent à la tentation et persistent à cultiver

un héritage tribal aux croyances ancestrales.

L'Indonésie dans toutes ses différences présente plus que jamais

aux travers des îles de la Sonde cette mixité religieuse unique

où se côtoient quotidiennement musulmans, chrétiens, animistes.

Reflet de son slogan symbolique « l'unité dans la diversité »,

elle est aussi un exemple de tolérance.

Les îles de la Sonde sont une aventure passionnante,

terres de contrastes aux couleurs du soleil,

elles révèlent des paysages arides de Padar

entrecoupés de volcans actifs de la caldeira du Tengger

Padar   Caldeira tengger

 

et de forêts luxuriantes des singes d'Ubud.

Ses criques de sable rose de Komodo,

Ubud foret des singes  Sables roses komodo

 

ses plages de galets bleu ou de sable noir d'Amed

et ses récifs coralliens parmi les plus riches au monde

font de ces îles sauvages et tranquilles une destination de choix.

 

Galets bleus   Sable noir d amed

Recif coralien des pristines

 

Au cœur d'un pays chaleureux et accueillant, les rencontres avec la population,

les échanges et les moments partagés, intenses, sont un privilège immanquable.

Des expériences humaines fortes lors de la visite de villages traditionnels

et de nuits chez l'habitant marquent les esprits de tous voyageurs.

 

Village traditionnel   Habitant

 

Ces milieux naturels préservés dévoilent une vie sauvage assez exceptionnelle,

variée, accessible, magnifique parfois même endémique à certaines régions.

Cet environnement particulier abrite les fameux Dragons de Komodo,

témoignage vivant d'une ère pourtant passée.

 

Dragon komodo

 

Ces îles et îlots forment avec leurs passes et leurs barrières de corail

de véritables oasis de vie où évoluent tortues de mer, dauphins,

requins, grandes raies Manta

 

Tortue de mer   Dauphins

Requin baleine   Raie manta

 

et autres poissons multicolores qui sont l'attrait principal de ses eaux équatoriales.

On dit qu'un voyage ne suffit pas à parcourir de long en large ce chapelet d'îles,

étonnantes, imprévisibles comme les volcans encore tourmentés.

Passez à travers des rizières et des vallées fertiles,

 

Rizieres 1

 

réalisez l'ascension du Rinjani, du Kelimutu

vers des points de vue à couper le souffle,

éveillez vos sens en découvrant l'univers culinaire épicé de ces magnifiques îles.

 

Rinjani   Kelimutu

La Guyane

 

Une terre française en Amérique du Sud, l'Amazonie française !

 

Amazonie francaise

 

La Guyane n’en est pas à un paradoxe près.

Ici, les vestiges historiques du bagne des Annamites

 

Bagne des annamites

 

sont voisins du centre spatial ultramoderne de Kourou

d’où décolle la fusée Ariane, fleuron de l’industrie européenne.

 

Centre spatial kourou

 

Amérindiens, Neg'marrons et Hmongs se côtoient en Guyane au beau milieu

d’un formidable patchwork ethnique et de carnavals colorés,

 

Amerindiens   Neg marrons

 

Hmongs   Carnaval kouloulou

 

tissés par les vagues d’immigration successives

qui ont forgé la richesse humaine du département.


La Guyane, celle que l’on surnommait « l’enfer vert »

compte de nombreux camps d'entrainement des unités d'élite de l'armée

ainsi que des célèbres légionnaires.

Elle abrite dans l’écrin de sa forêt équatoriale

 

Legionnaires   Foret equatoriale

 

des trésors naturels relativement faciles d’accès :

le marais de Kaw, le sentier du Rorota,

 

Marais de kaw   Sentier rorota

 

la montagne des singes et ses nombreux jardins botaniques !

 

Singes

 

Pour peu qu’on loue les services d’un guide initié à ses secrets,

la diversité de la faune

(jaguars, pumas, chat marguay, paresseux, perroquets et anacondas)

 

Chat marguay   Paresseux

 

Perroquet   Anaconda

 

et la flore (orchidées, roses de porcelaines

et nombres de bois précieux comme l'arbre a teck

producteur de la fameuse fève de tonka)

 

Orchidee   Rose de porcelaine

 

font d’ailleurs de cette terre une destination « nature » privilégiée,

la où se côtoient beauté originelle et danger.

La Syrie

 

Avant 1918, la Syrie s'étendait d'Antioche à Suez..

C'est ce que l'on appelle « la Grande Syrie », ou Bilad ach-Cham.

Les frontières d'après-guerre, artificielles et bâclées, l'ont ramenée à La Syrie continentale.

Un État caravanier ? Les frontières cisaillent trop brutalement le désert.

De plus, le pays manque d'un centre de gravité : Damas et Alep,

 

Damas

Alep

 

les deux premières villes, sont toutes deux excentrées et frontalières.

Pourtant, les atouts sont là : l'absence de hauts sommets

et les routes du désert facilitent le transit,

le Croissant fertile, autour de la vallée de l'Euphrate,

dont l'irrigation a décuplé le potentiel.

 

Vallee euphrate

 

Enfin, quelques notables gisements de pétrole et de phosphates.

La Syrie appartient à la grande diagonale aride

qui court de la Mauritanie au désert de Gobi.

La côte y est bien méditerranéenne avec ses vignes et ses oliviers.

 

Lattaquie cote syrie

 

Passé la côte, voici le djebel alaouite, abrupt et calciné.

Il dégringole brutalement dans la dépression du Ghab,

où les norias de l'Oronte arrose l'une des plus riches zones agricoles du pays.

 

Djebel alaouite   Norias de l oronte

 

Encore plus à l'est, on gagne le bandeau des steppes arable.

Au sud, le massif volcanique du djebel El-Arab

et le mont hermont domine de loin les terres à blé du Hauran et du Golan.

 

Steppe syrienne   Hermont golan syrie

 

Passé l'oasis de Damas, sur la route du Nord entre le Tigre et l'Euphrate,

commence un autre pays de cocagne : la Jézireh (« île » en arabe).

Reste la région du Sud-Est, au-delà du djebel Bishri.

 

Al djezireh   Djebel bishri

 

Le désert et son antichambre. Trouée d'oasis comme Palmyre et Sukhnah.

 

Oasis palmyre   Al sukknah

 

L'histoire de la Syrie est marquée par sa situation exceptionnelle,

un territoire de transition au carrefour de plusieurs mondes :

la Méditerranée, la Mésopotamie, la Perse, l'Inde,

l'Asie mineure, les terres du Caucase, et l'Égypte.

 

La Syrie était traversée par les plus importantes voies commerciales,

entre l'Europe, la Chine (route de la soie) et l'Inde.

C'est en Syrie, que l'homme découvrit comment utiliser le cuivre,

comment le façonner et en réaliser un alliage : le bronze.

 

Dès le IIIe millénaire av. J.-C. les Syriens construisaient des palais

(Khan d'Assan pacha) et des mosquées (comme celle des Ommeyades),

créaient des fresques, et connaissaient un essor

culturel et commercial remarquables.

 

Khan assan pacha   Mosquee des ommeyades

 

À travers ses routes sont passés les pèlerins vers les grands centres religieux

comme le Krak des chevaliers, les croisés

et les caravanes de la soie et des épices.

 

Krak des chevaliers 1

 

Les habitants des nombreux petits royaumes qui se sont développés en Syrie,

descendaient de peuplades sémites venues, depuis les premiers temps,

du sud de la Péninsule Arabique,

et qui sont connus sous le nom d'Amorrites,

de Cananéens,

 

Amorrites   Cananeens

 

de Phéniciens, d'Araméens,

 

Mosaique pheniciens   Arameen 2

 

de Ghassanides et de Nabatéens fondateurs de Petra.

 

Ghassanides   Nabateens

 

Petra

La Normandie

 

Les vaches broutant sous les pommiers dans des champs verdoyants

 

Vaches sous pommiers

 

les chaumières en colombages, les fromages crémeux et odorants

 

Chaumieres colombages    Fromages

 

le calvados, les plages du Débarquement

voici les clichés qui collent à la Normandie aussi sûrement que le caramel aux dents.

 

Calvados   Plage debarquement omaha beach


La Normandie, c’est effectivement cela :

une région fortement agricole, terres de bons produits,

où nombre de villes et villages portent encore les stigmates de la guerre.

Mais sous sa couette verte à impression pommiers en fleur,

la Normandie abrite des villes dynamiques qui méritent absolument le détour,

comme Rouen, Le Havre ou Caen.

 

Rouen

 

Le havre   Caen


L’important patrimoine architectural témoigne aussi

de la puissance du duché de Normandie au Moyen Âge, (911-1469)

comme le château de Falaise de Guillaume le Conquérant,

ou le magnifique château de Sassy,

 

Chateau falaise   Chateau sassy

 

et celui-ci trouve dans des paysages d’une grande diversité un magnifique écrin.

Que vous souhaitiez jouer au lézard des plages, flamber au casino,

vous régaler de bons produits (de la terre comme de la mer),

revoir votre Histoire et parfaire votre culture en visitant châteaux, abbayes ou musées,

marcher ou pédaler le long de côtes battues par les vents

 

Haute normandie 1   Falaises etretat

 

ou à l’abri des chemins creux dans un bocage intime et discret,

vous devriez trouver votre bonheur sur ces terres dépaysantes

et pour certaines, si proches de Paris.

L'Ethiopie

 

L'Éthiopie forme à elle seule un monde à part.

Il n'y a qu'à regarder, pour le comprendre,

son alphabet, son calendrier, ou même son horloge.

Ce pays ne fait rien comme tout le monde... et heureusement !
Berceau de l'humanité, où l'on retrouva en 1974 le squelette de celle

qu'on nommera « Lucy », pays de Koush

 

Royaume de kouch

 

royaume de la Reine de Saba, pays du prêtre Jean, de l'empire abyssin...

 

Reine de saba   Abyssins

 

L'Éthiopie a de nombreux noms, comme autant de témoins de son histoire

et de sa culture exceptionnelles qui font rêver plus d'un voyageur.
Deuxième plus vieil état chrétien au monde,

l'Éthiopie vit au rythme de ses religions,

dont la plus importante est le christianisme orthodoxe éthiopien.

Ces cultes ont légué un patrimoine culturel et architectural d’une grande richesse,

entre les églises rupestres de Lalibela, la ville antique d'Axoum

 

Eglise lalibela  Axoum

 

et les mystérieuses communautés monastiques du lac Tana, source du Nil bleu!

 

Lac tana   Chutes nil bleu


Coupée en son sein par la vallée du Grand Rift,

l'Éthiopie n'est pas non plus dénuée de beautés naturelles.

Sa topographie unique, allant de 125 m en dessous du niveau de la mer à 4 543 m,

est dominée par ses hauts plateaux du Simien qui, à plus de 2 000 m d’altitude

 

Grand rift   Plateaux simien

 

livrent un spectacle naturel impressionnant et abritent une biodiversité unique.

Il y pousse des herbes et épices que l'on ne trouve qu'en Ethiopie.


Longtemps difficile d’accès, ce pays aux multiples facettes

s'ouvre de plus en plus aux voyageurs.

Trouvant progressivement une stabilité politique, après des années de dictature,

de guerre et de famine, l'Éthiopie connaît aussi un véritable boom économique

et voit dans le tourisme une clé de son développement.

 

L’authenticité de ses cultures et la beauté de ses paysages

sont surprenants, bien au-delà de ce que vous imaginez.

Hatshepsout

 

À partir de son couronnement,

elle ne tint plus à être reconnue comme une femme.

L'abondance de statues la représentant masculine

prouve qu'elle ne faillira pas dans son désir de devenir Roi Hatchepsout.

Hatchepsout   Hatshepsout mma

Ainsi travestie, elle devenait l'égale des pharaons

et pouvait accéder à la personnification vivante d'Horus.

Le règne d'Hatchepsout se caractérise par une politique étrangère

basée sur des relations commerciales et des explorations audacieuses,

telles les expéditions vers Tyr en Phénicie

(d'où elle importe du bois nécessaire à la construction des bateaux)

ou vers le Sinaï (pour y exploiter mines de cuivre et de turquoise).

Tyr cite phenicienne  Mont sinai

Mais la plus célèbre reste l'expédition vers le Pays de Pount

(actuelle Somalie et Ethiopie), en l'an 8 de son règne,

de laquelle, elle ressort glorifiée : les bateaux sont chargés de produits de luxe

(myrrhe, ébène, encens, ivoire, or et épices diverses).

Les scènes sculptées sur les parois de la deuxième terrasse

du temple de Deir-el-Bahari sont de magnifiques témoignages de son voyage.

Deir el bahari

Expedition pount

Même si la majorité de ses constructions en Nubie furent détruites par la suite,

Huitieme pilone nubie

il subsiste quelques traces de son passage à Kasr Ibrîm,

à Bouhen (où elle fit élever un petit temple dédié à Horus),

Qasr ibrim nubie   Bouhen

à Semna (qu'elle reconstruisit), ainsi qu'au Gebel-el-Silsilé

(où elle fit creuser des chapelles rupestres pour le célèbre architecte Senenmout).

Forteresse de semna   Gebel el silsile

Fière de ses expéditions, Hatchepsout se lança

dans un programme de travaux publics très ambitieux,

restaurant les monuments des anciens pharaons

et construisant des temples à la gloire des dieux.


A la fin de son règne, son nom a été exclu

des listes officielles des souverains égyptiens

et son image effacée des monuments.

Sri-Lanka

 

À l’évocation du Sri Lanka, cette île lointaine de la route aux épices

autrefois connue sous le nom de Ceylan

des images surgissent immédiatement :

camaïeu de verts des rizières et des jardins d’épices

 

Riziere   Jardin epices

 

moutonnement de l’écume au bord des plages plantées de cocotiers

vertes plantations de thé ondulant à flanc de montagnes

 

Plage unawatuna   The sri lanka ceylan

 

mystérieuse cité ancienne de Sygiria engloutie par la jungle,

foules ferventes des temples du Sri Lanka

 

Sigiriya   Temple de la cave dambula

 

sérénité hiératique des statues du Bouddha couché,

facéties désopilantes des groupes de singes

 

Buddha couche polonnaruwa   Macaques a toque

 

et les acrobaties des pêcheurs sur échasses

 

Pecheurs echasses


Ajoutons-y la cannelle, les pierres précieuses, les bois rares,

les vestiges du British Empire, les éléphants, domestiques ou en liberté

 

Elephants de pinnawella

 

les moiteurs tropicales et les fraîcheurs des zones montagneuses

sans oublier les fresques des séduisantes demoiselles de Sigiriya

 

Demoiselles de sigiriya

 

et c’est aussitôt la féerie cinghalaise qui surgit de sa boîte magique…
Certes, les terribles images de la guerre civile

puis celles du tsunami de 2004 ne s'effacent pas du jour au lendemain.

Mais pour les Sri Lankais, la page est maintenant tournée.

Un air de renouveau souffle à présent sur l’île.
Avec ces inestimables témoignages de la splendeur passée

aujourd’hui dégagés de leur gangue végétale,

le phénix Sri Lanka renaît enfin de ses cendres.

Les Sri Lankais ont retrouvé le sourire

et ils accueillent avec une incroyable chaleur les visiteurs du monde entier.

Le Mexique

À l’image de sa capitale, le Mexique est un pays cosmopolite,

bouillonnant, multiple et fascinant.

Une terre mythique, qui évoque tout à la fois le monde préhispanique,

l’aventure, la révolution,

les fêtes joyeuses et colorées comme le carnaval veracruz 

et « el dia de los muertos »

 

Carnaval vera cruz   Carnaval veracruz

 

Dia de los muertos2 1   Dia de los muertos4

 

De nombreuses civilisations s’y sont succédé au fil des siècles,

et furent d’une telle richesse que l’on peut passer toute une vie

à étudier la science des Mayas, l’esthétisme des Olmèques,

 

Chichen itza 1   Olmeques de la venta

 

l’esprit sportif des Toltèques ou l’organisation militaire des Aztèques.

 

Cite tolteque de tula   Teotihuacan azteque

 

À côté des sites archéologiques s’étendent des plages somptueuses,

des villes coloniales pittoresques, des paysages à couper le souffle,

 

Plage de tulum  Merida ville coloniale

 

des déserts arides au Nord, aux profondes jungles du Sud.

 

Desert sonora   Jungle palenque

 

Et partout les mariachis pulsent la musique, celle d’un peuple métissé

- indien et espagnol - qui résume les contradictions de l’Amérique latine.
Le Mexique est violenté par de profondes inégalités,

mais aussi résolument ancré dans la mondialisation

et riche de la diversité de ses langues,

de ses cultures, qui puisent leurs racines dans le monde précolombien.
Pour couronner le tout, l’influence culturelle du puissant voisin américain

génère un mode de vie où se rejoignent divinités aztèques et Internet,

fête des Morts traditionnelle et Halloween.
Venez faire la fête au Mexique avec les mariachis,

plongez sur les traces du commandant Cousteau

dans les récifs de Cozumel,

 

Mariachi band   Recif de cozumel

 

découvrez le tombeau de Pacal, les ruines de Palenque,

 

Roi pacal   Palenque

 

flânez sur les marchés villageois

et explorer les cenotes, puits naturels du Yucatán.

 

Marche hidalgo guanajuato   Ik kil