La ville de Fès

 

Très souvent dépeinte la ville de Fès

charme par son patrimoine architectural, historique et intellectuel.

 

A noter qu’en 1980 la ville reçoit l’approbation

et obtient le rang de patrimoine mondial de l’UNESCO,

prouvant la vigueur et le dynamisme de cette ville

à préserver son histoire et son identité.

 

Visiter Fès dans ces conditions, que l’on soit amateur en art

ou un simple touriste, c’est faire un saut dans le passé

à quelques heures de la France : la ville regorge de curiosités,

de musées et de monuments pour bien comprendre les subtilités

et l’atmosphère unique de la ville.

 

La ville de fes

 

Découvrir la médina est toute une aventure en soi

car elle ne se dévoile pas au voyageur pressé.

Il faut apprendre à apprécier ce lieu, à comprendre ses codes,

à se laisser porter par les cris, les odeurs, la chaleur

qui se dégagent de toutes les échoppes.

 

Medina

 

Il faut être prêt à l’imprévu.

La médina de Fès est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO

car elle abrite, en vérité, la plus vieille université du monde musulman.

 

Medina 2

 

Deux grandes portes s’offrent à vous

quand vous désirez rentrer à l’intérieur de la médina,

c’est la porte Bab Bou Djeloud et la porte Bab Dekatène

avec ses allures de château, lieu où étaient jugés les criminels

durant le moyen-âge.

 

Bab bou djeloud

 

Il faut savoir que le fondouk Nejjarine est un caravansérail :

c’est un édifice à étage qui a été conçu autour d’une cour carrée.

 

Celui de Fès vaut le coup d’œil car il abrite

aujourd’hui de nombreux ateliers.

 

Le fondouk nejjarine

 

Le souk des Fès existe depuis des centaines d’années

et il semble avoir très peu évolué.

 

Souk 3

 

C’est ce qui fait son charme d’antan, ce qui le rend si attachant.

Comme Fès est une ville d’artisanat, son souk est bondé d’artisans

qui rivalisent d’ingéniosité et de savoir-faire dans les souvenirs à ramener,

tels de la poterie, de la céramique ou encore des bijoux.

 

    Souk    Souk2

 

    Lanternes souk 1    Epices souk

 

La mosquée Karaouiyne : cette université,

la plus ancienne du monde arabe,

fut fondée en 859 de notre ère, un haut lieu spirituel.

 

Allez découvrir ses extérieurs et les détails qui ornent ses murs,

ses 270 colonnes et ses 24 portes qui cernent une cour intérieure.

 

La mosquee karaouiyne

 

Une médersa est une ancienne école coranique

qui fait office d’internat pour les étudiants.

 

A Fès, elles sont nombreuses et toutes aussi prestigieuses,

notamment au niveau de leurs décorations.

 

A voir donc la médersa Attarine qui se situe face à la mosquée Karaouiyne.

C’est sûrement l’une des plus raffinées médersas

dans le monde musulman où les amateurs de calligraphie

mais aussi de mosaïques et de marqueterie

pourront régaler leurs yeux impressionnés.

 

La medersa attarine

 

Il y a aussi la médersa Bou Inania : très impressionnante par sa taille,

sûrement l’un des édifices les plus raffinés de la ville.

 

Une autre médersa à découvrir est la médersa Seffarine

qui est la plus ancienne de Fès puisqu’elle fut conçue en 1280.

Sa décoration rappelle les maisons traditionnelles du Maroc.

 

Medersa bou inania    La medersa attarine

 

La place Seffarine où se retrouvent nombre d’artisans

qui travaillent le cuivre afin de réaliser des théières,

des plateaux, des brûle-parfums tandis que d’autres,

des chaudronniers sont établis ici pour élaborer des marmites,

des seaux et récipients divers.

Un artisanat à ne pas manquer.

 

La place seffarine

 

Le plus ancien palais du Maroc et sûrement le plus important,

érigé au 14e siècle, on l’appelle Dar El Makhzen.

Avec ses 80 hectares, il a été construit en-dehors de l’ancienne médina,

il se situe aujourd’hui près du quartier juif et du Mellah.

Même si les visites ne sont pas autorisées,

il faut s’y rendre pour découvrir sa gigantesque esplanade

où l’on peut découvrir de grandes portes en bronze

qui sont encadrées de carreaux de céramique.

 

Dar el makhzen

 

Le palais et musée Dar Batha furent construit par Hassan 1er

car il désirait ardemment réunir les deux villes qui composent Fès,

à savoir Fès-el-Baki et Fès-el-Djedid.

 

Ce palais fut ensuite transformé en musée de l’artisanat

où vous pouvez découvrir des poteries et des céramiques du 13e siècle

mais aussi des broderies, des bijoux du moyen-âge.

 

N’oubliez pas d'admirer les portails richement décorés

et les immenses cadenas qui ferment les portes pour la nuit.

 

Le palais et musee dar batha

 

A voir pour la richesse de ses mosaïques : la fontaine Nejjarine

qui se trouve près du souk des menuisiers et qui date du 18e siècle.

 

La fontaine nejjarine

 

Le mausolée de Moulay Idriss II est le 2nd site sacré du Maroc.

Il est fermé aux non-musulmans.

Moulay Idriss II était le fondateur de la ville de Fès.

 

Le mausolee de moulay idriss ii

 

Enfin, le quartier du Mellah est à découvrir :

c’est l’ancien quartier juif qui témoigne encore aujourd’hui

d’une richesse historique incroyable

et d’un savoir culturel impressionnant.

 

Le quartier du mellah

 

 

Ajouter un commentaire