La Bolivie

 

La Bolivie représente parfaitement

tout ce qu’on s’imagine de l’Amérique du Sud, de La Paz,

haute en couleur et entourée de montagnes aux couleurs éclatantes

à la mythique région de l’Amazonie et de ses innombrables fleuves.

 

La Bolivie a su conserver les traces d’un passé chargé d’histoire

où missions jésuites et villes authentiques demeurent.

Les grands espaces, les paysages surnaturels, la sympathie

de ses habitants et sa culture encore ancrée

font de la Bolivie une destination privilégiée.

 

Bolivie

 

Beni : terres de rivières et de lacs,

cette région est connue pour ses tours dans la jungle,

une expédition unique et incroyable au cœur de la faune et de la flore.

 

Par ailleurs, la région regorge de vestiges archéologiques

qui ne demandent qu'à être découverts...

 

Beni2

 

Chuquisaca & Tarija : ces deux régions offrent

de nombreuses merveilles naturelles et culturelles.

 

Chuquisaca tarija

 

Parmi elles, les peintures rupestres de Incamachay,

le cratère de Maragua, el Castillo Azul ou encore la casa Dorada.

 

Incamachay   Le cratere de maragua

 

El castillo azul   La casa dorada

 

Cette région est également reconnue

pour sa production viticole qui traverse les frontières.

 

À Tarija, les amateurs de vin se feront le plaisir

d’arpenter la Route des vins située au cœur de la Vallée Santa Ana.

 

En effet, tout comme ses voisins,

la Bolivie produit des cépages savoureux en plus du singani,

la liqueur de raisin nationale.

 

La route des vins

 

Au cœur du pays,

dans la zone des vallées centrales de la cordillère des Andes,

le Parc national de Torotoro offre des paysages

d'une beauté surnaturelle, tandis que la ville Cochabama

offre des visites et activités culturelles typiques de la Bolivie.

 

Le parc national de torotoro

 

Cochabama

 

En se promenant dans le centre historique,

la Place 14 de Septiembre est l’endroit idéal

pour se détendre à l’ombre des arbres qui l’entourent.

 

A 5 minutes de là, vous découvrez le monument le plus imposant :

le Couvent Santa Teresa et son haut dôme en forme de fleur

protègent les nonnes carmélite.

 

Ces religieuses vivent totalement coupées du monde extérieur.

 

Le couvent santa teresa

 

La Paz : la capitale la plus haute du monde est située

sur un altiplano qui lui fait bénéficier d’un ciel bleu tout au long de l’année.

 

C’est depuis le Mirador Kill Kill

que vous appréciez une vue surplombant La Paz.

 

La paz 1

 

Au cœur même de la ville, les édifices coloniaux

se découvrent notamment dans la rue Jaén

ou sur la Plaza Murillo.

 

La rue jaen

 

  La plaza murillo  

 

Les amateurs de marchés, quant à eux,

ont l’embarras du choix à La Paz !

En effet, la ville compte de nombreux mercados,

qui vous immergent dans le quotidien animé

et coloré des habitants de la capitale,

l’occasion de faire une razzia de souvenirs artisanaux !

 

Plus insolite, le mercado de brujos a la particularité

de proposer des remèdes curatifs et toutes sortes d’objets

utilisés lors de rituels ancestraux liés à la Pachamama,

la Terre Mère : fœtus de lamas, faux billets ou feuilles de coca.

 

Le Parque Urbano Central est quant à lui

le rendez-vous préféré des paceños.

Le champ de foire y accueille de nombreux évènements.

 

Le mercado de brujos

 

On y trouve également le Teatro al aire libre

qui propose une programmation variée

d’artistes nationaux et internationaux.

 

Une fresque murale dessinée par Gastón Ugalde l’entoure

et représente les principaux personnages historiques boliviens.

 

Le teatro al aire libre

 

En s’éloignant de la ville, vous faites face

à de sublimes œuvres de la nature et de l’homme.

 

La Vallée Alto en est un bel exemple,

elle abrite une douzaine de villages agricoles comme Tarata,

un village colonial aux rues pavées.

Tous les jeudis, le marché fait le plein de créations artisanales,

du poncho aux jeux de pyrotechnie.

 

Une parenthèse dans le paysage bolivien.

 

Tarata

 

Le lac Titicaca est partagé entre l’altiplano bolivien et péruvien,

le lac navigable le plus haut du monde est perché à 3 812 m.

 

Le lac titicaca

 

On y accède par le village de Copacabana

qui détient quelques bâtiments historiques

dont la Cathédrale de Copacabana, le Calvario,

un lieu de pèlerinage dédié à la Vierge du village.

 

Copacabana accueille en outre

de nombreuses fêtes religieuses syncrétiques.

 

Copacabana

 

Le lac abrite une quarantaine d’îles habitées

par les autochtones de la région qui vivent au rythme

de leurs activités agricoles et artisanales.

 

D’ailleurs, selon la légende le berceau de l’empire inca

se trouve sur l’Isla del Sol.

 

Isla del sol

 

C’est donc animé de votre curiosité

que vous foulez le sol de cette île mystique.

 

N’hésitez pas à passer une nuit dans le village d’Yumani

où le coucher de soleil entrera dans la liste

de vos meilleurs souvenirs de voyage !

 

Yumani

 

Oruro : située à l'ouest de la Bolivie,

cette région montagneuse est principalement connue

pour son carnaval qui se déroule en février.

Il représente parfaitement la culture andine.

 

Carnaval oruro

 

La ville d'Oruro et le lac Poopo asséché régulierement

à cause du réchauffement climatique,

sont également deux incontournables

de cette région aux majestueux sommets.

 

Oruro   Lac poopo

 

La région de Pando est encore méconnue des touristes,

enfouie dans la forêt vierge, l'Amazonie peut être traversée

pour les plus aventureux grâce à d'impressionnants fleuves

comme celui de Mamoré.

 

La region de pando

 

Plusieurs groupes ethniques comme les Tacanas

vivent encore dans cette région.

 

Tacanas

 

Au pied du Cerro Rico qui l’a vu naître,

la ville minière de Potosí s’est enrichie

pendant des décennies grâce à l’extraction d’argent

au cours du XVIe siècle.

 

Aujourd’hui, les milliers de mineurs cherchent de l’étain

dans des galeries étroites et sombres.

 

Cerro rico

 

La ville miniere de potosi

 

De passage dans la ville,

vous arpentez les allées du Marché des mineurs

afin d’offrir lors de votre visite souterraine

des cadeaux aux travailleurs et faire des offrandes au Tío,

l’oncle, l’esprit malfaisant de la mine.

 

Hors des mines,

Potosi abrite le plus grand désert de sel du monde,

une immensité blanche étonnante : Salar d’Uyuni 

: Sur 12 000 km², le désert blanc est principalement accessible

par le village de Cochani.

 

Salar d uyuni 1

 

C'est de cet endroit hord du temps

que nous parvient le sel miroir que vous trouverez

sur notre étalage et boutique,

miroir car pendant la saison des pluies,

une mince couche d'eau recouvre ses étendues

et reflète parfaitement les paysages alentours.

 

Miroir

 

Ces paysages parsemés de beautés naturelles,

à travers ses étendues de sel ou encore Los Ojos de Agua

qui sont des résurgences d’eau à la surface du Salar.

 

Los ojos de agua

 

L’Île de Inca Huasi, en plein cœur du Salar,

est un espace verdoyant composé de cactus géants.

 

Inca huasi

 

Depuis son sommet,

vous admirez le volcan Tunupa et l’immensité de la saline.

Cette dernière abrite également plusieurs villages

dont Coquesa qui se trouve au pied du volcan.

 

Volcan tunupa

 

Près du village, des momies datant de 700 ans

sont entourées d’offrandes censées

les accompagner dans leur nouvelle vie…

 

La ville de Santa Cruz de la Sierra

est le cœur commercial du pays, de nombreuses activités culturelles

et de plein air sont à faire dans cette ville.

 

La ville de santa cruz de la sierra

 

Dans la zone tropicale du pays,

Santa Cruz dynamise le pays par sa modernité.

Toutefois, on y trouve des vestiges coloniaux

dont la Basílica menor de San Lorenzo,

inscrit au patrimoine historique national.

 

A voir, sur 186 hectares,

le jardin botanique présente la riche biodiversité de cette région.

 

Basilica menor de san lorenzo

 

Nous poursuivons l’exploration de la province de Santa Cruz

avec les Missions jésuites de la Chiquitania,

vieilles de plus de cinq siècles.

 

Santa Cruz, c’est aussi, les cascades de las cuevas,

des thermes ou des parcs nationaux abritant

une faune diversifiée et une flore singulière.

 

Las cuevas

 

Dans la région aride de Lipez et la Route des joyaux,

des paysages vierges de vie humaine se succèdent,

notamment dans la Réserve nationale Eduardo Avaroa,

un endroit unique au monde où l’on retrouve des paysages diversifiés,

une faune singulière dont des lamas et des aigles,

mais aussi des vestiges archéologiques.

 

Reserve nationale eduardo avaroa2

 

Le long de la frontière chilienne,

la Route des joyaux abrite de nombreux volcans

et lagunes comme Laguna verde, dont certaines accueillent

trois espèces de flamants roses.

 

Laguna verde 1

 

La route se poursuit dans le désert de Siloli

qui compte de nombreuses roches aux formes

spectaculaires façonnées par les vents, tel l’Arbol de piedra.

 

Le desert de siloli

 

Quoi de mieux que de terminer votre voyage en Bolivie

par un séjour dans les bras de dame nature, au Parc Madidi !

 

Au nord-ouest de la Bolivie, ce sanctuaire naturel protège

l’une des plus grandes biosphères au monde

avec ses 6 000 plantes supérieures

ou encore ses 300 espèces de poisson.

 

En visitant le Parc, vous vivez une expérience unique

au cœur de la jungle !

 

Parc madidi

 

 

 

Ajouter un commentaire