Le peuple Akha

Les Akhas résident aujourd’hui dans des élévations géographiques

qui s’étendent sur quatre pays frontaliers : la province chinoise de Yunnan,

le Laos, la Birmanie et la Thaïlande,

où ils ont élus domicile en conséquence des guerres civiles,

des multiples invasions et autres contretemps historiques

qui ont relativement épargné le pays du Sourire.

 

551408 ori

 

Aujourd’hui, les Akhas, également appelés Kaw ou Akha-Ekaw,

peuvent surtout être aperçus au nord de la Thaïlande,

dans les provinces de Chiang Rai et Muang Si,

où ils font office de fameuse « tribus des collines ».

 

Chiang rai    Chiang mai

 

Muang sing

 

Subordonnés à un mode de vie rudimentaire,

conditionné par les tergiversions météorologiques

et la générosité des terres du nord thaïlandais,

les Akhas subsistent grâce à l’agriculture,

et se nourrissent principalement de soja, de légumes et de riz,

qui reste tient une place particulière dans la tradition Akha.

 

Agriculture akha    Riz akha

 

La production de l’Opium,

autrefois abondant dans les contrées occupées

par les membres de la tribu akha,

a été prohibée par le gouvernement thaïlandais.

 

Outre leur travail de la terre, les Akha élèvent du bétail,

les enfants s’occupent généralement de l’élevage

et de la domestication du bétail,

tandis que les femmes sillonnent les forêts environnantes

pour collecter les plantes nourricières et médicinales,

les épices (comme la baie Ma Khaen)

mais aussi les œufs et les insectes.

 

Recolte baies

 

Le coton, l’opium et le pavot ont peu à peu étoffé

les sources de revenu des Akhas.

 

Aujourd’hui, les Akhas se trouvent sollicités

par l’industrie du tourisme, parfois contre leur gré.

 

Cela se concrétise par « l’immersion » de touristes étrangers

dans la vie de tous les jours de la tribu akha en Thaïlande,

participant ainsi aux activités halieutiques,

à la confection des artefacts typiques et des costumes traditionnels.

 

Artefact akha    Costumes traditionnels2

 

En dépit d’un contexte socio-économique difficile,

les Akhas ont à cœur de préserver leur patrimoine culturel,

porté par une combinaison fascinante de rituels,

de chants traditionnels et de danses sacrées

qui ponctuent régulièrement leurs célébrations.

 

Rituel akha

 

Les Akhas sont facilement reconnaissables

par leur style vestimentaire coloré.

L’artefact le plus exubérant des femmes akha reste la coiffe

qui varie en fonction de l’âge ou de la situation familiale.

 

L’habit des hommes est plus sobre, et se compose généralement

d’un pantalon large de couleur sombre et d’une veste élaborée.

 

Costumes traditionnels3    Costumes traditionnels

Ajouter un commentaire