Billets de epiceztout40

La ville de Fès

 

Très souvent dépeinte la ville de Fès

charme par son patrimoine architectural, historique et intellectuel.

 

A noter qu’en 1980 la ville reçoit l’approbation

et obtient le rang de patrimoine mondial de l’UNESCO,

prouvant la vigueur et le dynamisme de cette ville

à préserver son histoire et son identité.

 

Visiter Fès dans ces conditions, que l’on soit amateur en art

ou un simple touriste, c’est faire un saut dans le passé

à quelques heures de la France : la ville regorge de curiosités,

de musées et de monuments pour bien comprendre les subtilités

et l’atmosphère unique de la ville.

 

La ville de fes

 

Découvrir la médina est toute une aventure en soi

car elle ne se dévoile pas au voyageur pressé.

Il faut apprendre à apprécier ce lieu, à comprendre ses codes,

à se laisser porter par les cris, les odeurs, la chaleur

qui se dégagent de toutes les échoppes.

 

Medina

 

Il faut être prêt à l’imprévu.

La médina de Fès est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO

car elle abrite, en vérité, la plus vieille université du monde musulman.

 

Medina 2

 

Deux grandes portes s’offrent à vous

quand vous désirez rentrer à l’intérieur de la médina,

c’est la porte Bab Bou Djeloud et la porte Bab Dekatène

avec ses allures de château, lieu où étaient jugés les criminels

durant le moyen-âge.

 

Bab bou djeloud

 

Il faut savoir que le fondouk Nejjarine est un caravansérail :

c’est un édifice à étage qui a été conçu autour d’une cour carrée.

 

Celui de Fès vaut le coup d’œil car il abrite

aujourd’hui de nombreux ateliers.

 

Le fondouk nejjarine

 

Le souk des Fès existe depuis des centaines d’années

et il semble avoir très peu évolué.

 

Souk 3

 

C’est ce qui fait son charme d’antan, ce qui le rend si attachant.

Comme Fès est une ville d’artisanat, son souk est bondé d’artisans

qui rivalisent d’ingéniosité et de savoir-faire dans les souvenirs à ramener,

tels de la poterie, de la céramique ou encore des bijoux.

 

    Souk    Souk2

 

    Lanternes souk 1    Epices souk

 

La mosquée Karaouiyne : cette université,

la plus ancienne du monde arabe,

fut fondée en 859 de notre ère, un haut lieu spirituel.

 

Allez découvrir ses extérieurs et les détails qui ornent ses murs,

ses 270 colonnes et ses 24 portes qui cernent une cour intérieure.

 

La mosquee karaouiyne

 

Une médersa est une ancienne école coranique

qui fait office d’internat pour les étudiants.

 

A Fès, elles sont nombreuses et toutes aussi prestigieuses,

notamment au niveau de leurs décorations.

 

A voir donc la médersa Attarine qui se situe face à la mosquée Karaouiyne.

C’est sûrement l’une des plus raffinées médersas

dans le monde musulman où les amateurs de calligraphie

mais aussi de mosaïques et de marqueterie

pourront régaler leurs yeux impressionnés.

 

La medersa attarine

 

Il y a aussi la médersa Bou Inania : très impressionnante par sa taille,

sûrement l’un des édifices les plus raffinés de la ville.

 

Une autre médersa à découvrir est la médersa Seffarine

qui est la plus ancienne de Fès puisqu’elle fut conçue en 1280.

Sa décoration rappelle les maisons traditionnelles du Maroc.

 

Medersa bou inania    La medersa attarine

 

La place Seffarine où se retrouvent nombre d’artisans

qui travaillent le cuivre afin de réaliser des théières,

des plateaux, des brûle-parfums tandis que d’autres,

des chaudronniers sont établis ici pour élaborer des marmites,

des seaux et récipients divers.

Un artisanat à ne pas manquer.

 

La place seffarine

 

Le plus ancien palais du Maroc et sûrement le plus important,

érigé au 14e siècle, on l’appelle Dar El Makhzen.

Avec ses 80 hectares, il a été construit en-dehors de l’ancienne médina,

il se situe aujourd’hui près du quartier juif et du Mellah.

Même si les visites ne sont pas autorisées,

il faut s’y rendre pour découvrir sa gigantesque esplanade

où l’on peut découvrir de grandes portes en bronze

qui sont encadrées de carreaux de céramique.

 

Dar el makhzen

 

Le palais et musée Dar Batha furent construit par Hassan 1er

car il désirait ardemment réunir les deux villes qui composent Fès,

à savoir Fès-el-Baki et Fès-el-Djedid.

 

Ce palais fut ensuite transformé en musée de l’artisanat

où vous pouvez découvrir des poteries et des céramiques du 13e siècle

mais aussi des broderies, des bijoux du moyen-âge.

 

N’oubliez pas d'admirer les portails richement décorés

et les immenses cadenas qui ferment les portes pour la nuit.

 

Le palais et musee dar batha

 

A voir pour la richesse de ses mosaïques : la fontaine Nejjarine

qui se trouve près du souk des menuisiers et qui date du 18e siècle.

 

Le mausolee de moulay idriss ii

 

Le mausolée de Moulay Idriss II est le 2nd site sacré du Maroc.

Il est fermé aux non-musulmans.

Moulay Idriss II était le fondateur de la ville de Fès.

 

Le mausolee de moulay idriss ii

 

Enfin, le quartier du Mellah est à découvrir :

c’est l’ancien quartier juif qui témoigne encore aujourd’hui

d’une richesse historique incroyable

et d’un savoir culturel impressionnant.

 

Le quartier du mellah

 

 

Gibelotte de poisson au pimenton

 

Gibelotte de poisson espagnole au pimenton

 

Commençons par préparer tous les ingrédients.

Hachez 1 gousse d’ail et 1 oignon.

Pelez et découpez 4 tomates en morceaux.

Découpez des pommes de terre en 2 ou en 4

et 200g carottes en tronçons d’environ 1 cm.

Hachez du persil.

 

Versez un gros filet d’huile d’olive dans une casserole,

mettez l’oignon à cuire à feu doux

pendant environ 5 min en remuant bien.

 

Ajoutez ensuite l’ail et 2 c.à.c de pâte d’anchois,

puis prolongez la cuisson encore quelques minutes.

 

Quand la préparation commence à bien dorer,

déglacez le contenu de la casserole avec 125ml de vin blanc,

puis laissez le vin s’évaporer légèrement pendant 2 min.

 

Ajoutez ensuite les tomates, les pommes de terre,

les carottes et 350ml de bouillon.

Mélangez bien puis couvrez pour laisser mijoter 30 min.

 

Le plat a assez mijoté quand les légumes sont cuits à point.

 

Ajoutez ensuite 150g de maïs et de pois,

prolongez la cuisson 1 min de plus,

puis réserver cette première partie du plat.

 

Dans une grande assiette, mélangez ½ tasse de farine

avec 2 ou 3 pincées de sel rose,

2 ou 3 tours de moulin à poivre de penja

et 2 c.à.c de pimenton de la vera.

 

Enfarinez bien les 6 filets de poisson des 2 côtés.

Versez un filet d’huile d’olive dans une poêle

et mettez le poisson à griller.

 

Ajoutez le persil dans la gibelotte, servez dans des assiettes creuses

et recouvrez avec un filet de poisson.

 

C’est prêt !

 

Joue de porc de la Vera

 

Joue de porc au pimenton

 

Couper 800g de joue de porc en gros cubes

et les faire revenir dans un faitout avec de l'huile d'olive.

Dès qu'ils sont dorés de tous les côtés, les réserver.

 

Dans une petite casserole faire revenir 3 tomates

et 1 poivron rouge coupés en dés avec 1 gousse d'ail

et 1 c.à.s de romarin pendant 5 minutes.

 

Mettre ensuite ce coulis dans le faitout.

Ajouter 1 c.à.s de pimenton de la vera, 1 de miel,

100ml de vin blanc et un demi-verre d'eau.

 

Faire cuire à feu doux pendant 1 heure.

 

Présenter dans l'assiette avec la sauce et des pâtes.

Servir chaud.

 

Tortilla du Jerte

 

Tortilla au pimenton

 

Casser 6 oeufs dans un saladier, saler au épices grillées

et saupoudrer d'1 c.à.s de pimenton de la vera,

d'1 de piment d'Espelette

et de poivre voatsiperifery tout en fouettant.

 

Ajouter 500 g de pommes de terre cuites coupées en rondelles

et 2 poivrons grillés détaillés en lamelles.

 

Faire chauffer une poêle de 20 cm huilée,

y verser la préparation, laisser cuire 5 minutes,

puis retourner l’omelette et laisser cuire encore 5 minutes,

jusqu’à ce qu’elle soit bien prise.

 

Servez avec un Rioja et une salade verte !

 

La vallée de la Vera

L’Estrémadure est couronnée par les sommets de Gredos.

 

Sommets de gredos

 

Cette masse granitique est commune à trois contrées :

la vallée de l’Ambroz, la vallée du Jerte et de La Vera.

 

Vallee de l ambroz

 

Vallee du jerte    La vera

 

La Vera et la vallée du Jerte présument d’avoir

une forte originalité a sein de l’Estréma-dure,

car elles sont les seules zones de haute montagne

et elles abritent les meilleures zones forestières autochtones,

essentiellement de chêne pubescent.

 

La plupart des villages de La Vera

sont situés tout au long de l’EX-203,

entre Plasencia et Candeleda (province d’Ávila).

 

Plasencia    Candeleda

 

La Vera et la vallée du Jerte abritent des lieux

d’une grande beauté paysagère et de nombreuses zones de bain.

 

Pour n’en citer que quelques-unes,

il est recommandé de visiter le site

de Los Pilones Garganta de los Infiernos

et la cascade du Caozo en descendant du col de Piornal

en direction de la rivière Jerte.

 

Los pilones garganta de los infiernos    Cascade du caozo

 

Il y a également plusieurs arbres singuliers :

les grands châtaigniers de Casas del Castañar

et les chênes de la Solana à Barrado.

 

Grands chataigniers de casas del castanar    Chene de la solana a barrado

 

Le col de Tornavacas est très intéressant

pour voir d’autres oiseaux reproducteurs comme l’alouette des champs,

le traquet motteux et la pie-grièche écorcheur.

 

Le col de tornavacas    Alouette des champs

 

Traquet motteux    Pie grieche ecorcheur

 

Les villages des environs, surtout de La Vera,

offrent des bons échantillons d’architecture populaire.

 

Comme à Garganta la Olla,

Cuacos de Yuste et son monastère résidence finale de Charles Quint,

Jarandilla de la Vera et son château converti en hôtel,

Madrigal de la Vera

ou encore le Musée de la Cerise de Cabezuela del Valle.

 

Garganta la olla

 

Cuacos de yuste et son monastere    Jarandilla de la vera et son chateau

 

Madrigal de la vera    Cabezuela del valle

 

En ce qui concerne les produits typiques,

toute visite sera vaine si vous ne goûtez pas

les fameuses cerises du Jerte,

le fameux paprika de La Vera et les châtaignes.

 

Cerises du jerte    Paprika de la vera

 

Sont également renommés les fromages de chèvre de La Vera,

les charcuteries de Piornal, les truites et les sucreries

et les liqueurs artisanales.

 

Les fêtes populaires de “El Peropalo” de Villanueva

de la Vera au moment du Carnaval,

Los Escobazos” (Les coups de balais)

de Jarandilla de la Vera (le 7 décembre),

 

El peropalo de villanueva    Los escobazos

 

El Jarramplas” de Piornal (le 20 janvier) et “El cerezo en flor

fêtes des cerisiers de toute la vallée du Jerte.

 

El jarramplas    El cerezo en flor

 

 

Cookies aux pépites de chocolat

 

Cookies aux pepites de chocolat

 

Préchauffez le four th.6 (180°C).

Dans un saladier, mélangez 100g de beurre,

de sucre de fleur de coco et 1 oeuf jusqu'à l'obtention d'une créme.

 

Ajoutez 200g de farine, ½ c.à.s de levure et 1 pincée de sel.

Mélangez le tout pour en obtenir une pâte qui colle.

 

Ajoutez 100g de grué de cacao

et 1 c.à.s de szechuan rouge ou vert concassé à la pâte.

 

Faites des petits tas de la grosseur d'une noix

sur une plaque beurrée et farinée.

Faites cuire les cookies pendant environ 12 à 15 minutes

en surveillant bien la cuisson.

 

Une fois, les cookies cuits, laissez refroidir 10 minutes.

 

Disposez les cookies sur une assiette avant de servir.

 

Crumble de la mer

 

Crumble de la mer

 

Coupez 600g de saumon en gros morceaux et réservez au frais.

Faites revenir 1 oignon rouge

dans de l'huile d'olive avec un peu de sel.

Lorsqu'ils sont translucides 

ajoutez 2 c.à.c de poudre de massalé, remuez une minute.

 

Ajoutez la confiture de gingembre

(le cas échéant 2 c.à.s de miel et 1 de gingembre en poudre),

100g d'ananas, 120g de courgettes en cubes,

400g de crevettes puis 1 c.à.c de curcuma.

 

Mélangez bien pour que les ingrédients soient nappés de sauce.

Versez 30cl de lait de coco et laissez cuire doucement

jusqu'aux premiers bouillons.

 

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

 

Préchauffez votre four à 200°c.

 

Préparez votre crumble en mélangeant les trois ingrédients :

90g de farine, 80g de beurre en morceaux

et 50g de noix de cajou non salées concassées ainsi

que le sel et le poivre du bout des doigts

jusquà obtenir une texture de gros sable.

Réservez.

Disposez les morceaux de poisson dans les cassolettes ou le plats.

 

Nappez généreusement de garniture aux crevettes.

Répartissez le crumble sur le dessus,

puis enfournez pour 20 minutes en surveillant la coloration.

 

Servez chaud avec un peu de riz blanc basmati.

 

Gâteaux Pima mauriciens

 

Falafels mauriciens

 

Mettre à tremper une nuit ou au moins 3h

avant la préparation dans de l’eau froide 1kg de pois cassés

afin qu’ils deviennent mous.

 

Bien égoutter les pois cassés après trempage

et mettre dans un hachoir pour les mixer

et obtenir une pâte fine mais avec des petits morceaux quand même.

 

Récupérer la première tournée mixée et y ajouter 1 oignon,

1 piment habanero, de la ciboulette, 4 c.à.s de cumin,

le sel aux épices grillées et le poivre voatsiperifery

et 2 c.à.s de Massalé.

 

Mixer le reste des pois cassés et les ajouter au fur et à mesure

dans le saladier où tous les ingrédients avaient été mis.

 

Mélanger bien la pâte à gâteaux piment à la main.

 

Mettre de l’huile à chauffer et une fois qu’elle est bien chaude,

former des boulettes et faire frire.

 

Il faut que l’huile soit bien chaude pour éviter

que les gâteaux piments adsorbent trop de matière grasse.

 

Les plonger dans l’huile et les faire dorer.

 

Pour savoir s’ils sont cuits,

vous pouvez en goûter un pour avoir le cœur net!

 

Bonne dégustation !

 

Carry de poulet Mauricien

 

Carry de poulet mauricien

 

Préparer 1kg de poulet en enlevant la peau

et s’il y a du blanc, le couper en lamelles.

Il n’y a pas d’obligation au niveau des morceaux à choisir

mais un Carry est toujours meilleur avec des os,

du coup des cuisses de poulet font parfaitement l’affaire.

 

Dans un faitout, faire revenir dans un peu d’huile de colza,

1 oignon rouge, 1 gousse d’ail et 1 c.à.s de gingembre.

 

Y ajouter le poulet, saler aux perles du lac Assal,

poivrer au voatsiperifery et le laisser bien dorer.

 

Une fois le poulet bien cuit et doré, ajouter 3 feuilles de curry,

la purée de 3 tomates, 1 piment habanero

et 1 c.à.s de sucre de fleur de coco.

 

Laisser cuire sur feu doux pendant 5 minutes.

 

Dans un bol diluer 1 c.à.s de Massalé dans le bouillon de volaille.

 

Une fois les tomates commencent à prendre une couleur orangée,

y ajouter le mélange précédent.

 

Ajouter 6 pommes de terre ainsi que de l’eau

afin de recouvrir le tout, il faut que le poulet soit bien recouvert

et que les pommes de terre plongent bien

dans la sauce pour une bonne cuisson.

 

Rectifier l'assaisonnement si besoin.

 

Couvrir et laisser mijoter à feu doux 25 bonnes minutes.

Ajouter ensuite 1 tasse de petits pois,

mélanger afin de les faire plonger dans la sauce,

laisser cuire une dizaine d’autres minutes à feu moyen

à découvert afin de faire réduire la sauce.

 

Parsemer dans un premier temps de coriandre ciselée

afin que la sauce prenne le goût.

 

Avant de servir remettre de la coriandre fraîche

pour décorer et pour avoir un meilleur goût car,

comme le persil, elle se met à la fin.

 

Bon appétit !

 

L'Île Maurice

Petite île multiculturelle baignant au sein de l'océan Indien,

l'île Maurice se situe à l'est de Madagascar

et au sud des Seychelles.

 

Madagascar 2    Seychelles 1

 

Cette île est totalement encerclée

par une barrière de récifs de corail magnifique.

On y trouve notamment de nombreuses éponges,

anémones de mer, ainsi qu' une variété de poissons multicolores.

 

Barriere de recifs de corail

 

L'île Maurice a d'abord été découverte

par des marins arabes au le IXème siècle.

 

Ile maurice 4

 

A cette époque, l'île était inhabitée et recouverte d'une forêt dense.

 

Ces derniers ne s'installèrent pas dans l'île,

tout comme les portugais qui y firent escale en 1505.

 

Les premiers à avoir colonisé l'île Maurice

furent les Hollandais en 1598.

 

Puis les Français s'y s'installèrent puis ce sont les britanniques

qui prirent possession de l'île.

 

Le 12 Mars 1968 l'île Maurice retrouva son indépendance

en intégrant le Commonwealth.

 

Au beau milieu de l'Océan Indien, l'île Maurice

est une petite entité indépendante

à laquelle est liée la minuscule île Rodrigues.

 

Ile rodrigues

 

Contrairement à sa voisine méridionale de la Réunion,

les volcans de l'île Maurice sont éteints :

on escalade toujours au cours de randonnées ces cratères éteints,

comme le Trou aux Cerfs.

 

Le trou aux cerfs

 

Après les hauteurs, on redescend au niveau de la mer,

pour se diriger vers la somptueuse plage du Trou aux Biches

sont protégée par une barrière de corail, enfermant une eau transparente

et chaude comme on ne peut qu'en rêver.

 

Plage du trou aux biches

 

Capitale et principale ville de l'île, Port-Louis

est notamment une cité hétéroclite

à l'image des populations diverses qui y cohabitent.

 

La gastronomie mauricienne est variée et savoureuse,

elle bénéficie des différentes traditions culinaires

des peuples qui l'ont occupé, françaises, indiennes,

chinoises et africaines et l'usage intensif d'épices,

curry, safran, cannelle, cardamome, clous de girofle.

 

En outre, vous pourrez acheter de nombreuses collations

dans les rues de l'île Maurice: des gâteaux au piment,

des samoussas et une sorte de ragout appelé Rougail.

 

Samossas    Rougail

 

Caldillo de Congrio

 

Caldillo de congrio 1

 

Commencez par ciseler finement 2 oignons et hachez 1 gousse d’ail.

 

Ensuite, épluchez puis tranchez 2 carottes en rondelles,

et mondez 4 tomates afin d’en enlever la peau,

trempez les quelques secondes dans une eau bouillante,

puis pelez-les à l’aide d’un petit couteau.

Taillez vos tomates en petits cubes.

 

Enfin, épluchez et taillez 4 pommes de terre en petits cubes.

Faites suer dans une grande casserole ail et oignons

préalablement taillés avec un peu d’huile d’olive

durant 4 minutes à feu moyen.

 

Ajoutez alors vos tomates pelées et coupées

en petits cubes avec les pommes de terre.

 

Assaisonnez de sel de bolivie, de poivre de la likouala,

1 c.à.s de paprika, 1 d'origan

et enfin 1 du mélange d’épices Mapuche.

 

Laissez cuire 5 minutes tout en remuant puis ajoutez les liquides :

600ml de bouillons de légumes et 250ml de vin blanc.


Laissez cuire 15 minutes jusqu’à ce que les pommes de terre

soient bien tendres et que le bouillon soit bien goûteux,

rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

 

Ajoutez 800g de poisson blanc dans la sauce

et couvrez durant 4 à 5 minutes et puis c’est prêt !

 

Il ne reste plus qu’à déguster bien chaud

avec un peu de riz et c’est un vrai régal

ce plat parfumé typiquement chilien.

 

Empanadas Chilenos

 

Empanadas chilenos 1

Pour réaliser cette recette chilienne traditionnelle,

commencer par mélanger 25cl de lait, d’eau

et ½ c.à.c de sel aux épices grillées, dans un grand saladier

jusqu’à ce que le sel soit complètement dissous.

 

Dans un autre grand saladier,

mélangez du bout des doigts 2 oeufs à la farine,

jusqu’à obtenir une pâte sableuse.

 

Ajoutez-y alors petit à petit le mélange à base d’eau et de lait

et pétrissez à la main jusqu’à obtenir une pâte molle,

élastique et bien homogène,

il vous faudra au moins 10 minutes de pétrissage.

 

Si votre pâte semble légèrement friable,

n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau afin

d’obtenir une pâte bien hydratée.

 

À présent, réalisez 20 portions égales

puis couvrez le tout d’un linge humide,

et laissez reposer le temps de préparer la farce.

 

Commencez par cuire 3 oeufs 10 minutes

dans une eau bouillante, puis écaillez-les à froid.

 

Ensuite, dans une grande casserole, faites suer

avec un peu d’huile 2 oignons préalablement émincés finement.

 

Y ajouter 1 gousse d’ail hachée après 3 minutes de cuisson

puis laisser mijoter le tout jusqu’à

ce que les oignons soient translucides.

 

Pendant que les oignons cuisent, émondez 3 tomates,

plongez-les dans une casserole d’eau bouillante salée

durant 30 secondes afin de pouvoir les peler.

 

Pelez-les à l’aide d’un petit couteau, puis taillez-les en petits cubes.

 

Réalisez ensuite une brunoise de poivrons rouges,

et ajoutez-en 1 à la poêle contenant les oignons.

 

Laissez suer 3 minutes supplémentaires

puis ajoutez 800g de boeuf haché ainsi que les tomates taillées.

 

À présent, assaisonnez copieusement à l’aide

d'1 c.à.s de cumin, du mélange des Mapuches,

de sel aux épices grillées et de poivre de la likouala

et ajoutez-y 20g de pignons de pins ainsi

que 20 olives coupées en quartiers,

puis laissez mijoter le tout une bonne dizaine de minutes.

 

Il faudra que votre farce soit moelleuse,

mais qu’il ne reste plus de liquide.

 

Faites refroidir le tout, avant de réaliser vos empanadas.

 

Garnissez vos empanadas , pliez-les et enfin faites-les cuire au four

à 180 degrés durant 20 minutes !

 

Une recette chilienne traditionnelle

à consommer sans modération !

 

Le chupe de mariscos

 

Chupe de mariscos

 

Commencez par la réalisation de la béchamel aux fruits de mer.

Pour cela, faites fondre 30g de beurre, dans une grande casserole.

Lorsque le beurre est bien fondu, ajoutez d’un coup 30g de farine,

remuez et laissez cuire deux bonnes minutes tout en remuant.

Ensuite, ajoutez 33cl de bouillon de crustacés ainsi

que 15cl de lait et laissez cuire 5 bonnes minutes tout en remuant.

 

La béchamel va commencer à épaissir.

Assaisonnez avec 1 c.à.c de mélange des Mapuche ainsi

que de sel miroir et de poivre de cubèbe et ajoutez

50g de mozzarella et d'emmental râpés.

 

Vérifiez les assaisonnements, et laissez cuire

jusqu’à ce que la béchamel soit épaisse puis réservez de coté.

 

À présent, nous allons précuire les fruits de mer.

Pour cela, dans une nouvelle casserole, faites suer

avec un peu de beurre 1 oignon ainsi

que l’ail préalablement haché finement.

 

Lorsqu’ils sont translucides, ajoutez 200g de palourdes

et versez d’un coup 4cl de vin blanc dessus.

 

Laissez cuir à feu fort avec un couvercle

jusqu’à ce que les palourdes soient ouvertes.

 

Retirez ensuite les palourdes et décortiquez-les.

Continuez à faire réduire le jus,

jusqu’à ce qu’il soit bien réduit,

puis ajoutez-le à votre béchamel pour la parfumer davantage.

 

Ajoutez dans votre béchamel 300g de crevettes pré cuites,

les palourdes cuites ainsi que 100g de chair de crabe.

 

Ajoutez ensuite 1 c.à.c de paprika et mélangez

jusqu’à ce que les fruits de mer soient bien répartis

dans l’ensemble de la mixture.

 

Le chupe de mariscos se sert en portion individuelle,

dans une cassolette ronde en terre cuite.

 

Versez équitablement la préparation dans l’ensemble des cassolettes

et recouvrez la de mozzarella et d’emmental râpé.

 

Enfournez alors au four à 180°C durant 25 bonnes minutes

ou jusqu’a ce que le gratiné soit bien de couleur caramel.

 

À présent, il ne reste plus qu’à dévorer

ce délicieux plat typique chilien !

 

Les Indiens Mapuche

 

Peuple indien largement majoritaire au Chili, les Mapuches,

appelés aussi Araucans par les Espagnols

le terme mapuche signifie "peuple de la terre".

 

Indiens mapuche 1

 

La culture mapuche a exercé pendant des siècles

une forte influence sur une grande partie

du Chili et de l’Argentine d’aujourd’hui.


Comme tous les autres peuples du continent américain,

les Mapuches ont dû faire face à la férocité

des Conquistadors espagnols et aux maladies amenées depuis l’Europe.


La guerre entre Conquistadors et Mapuches dura presque 100 ans.
Une des grandes batailles menée contre les Espagnols

se termine par la mort de l’emblématique Pedro de Valdivia,

l’un des plus grands chefs militaires espagnols,

fondateur de Santiago et gouverneur du Chili.

 

Massacre en araucanie   Pedro de valdivia 1


Ce conflit, appelé guerre d’Arauco (1546-1641) se termina

par l’échec des Espagnols à prendre le contrôle

du territoire mapuche et par la signature du traité de Quilin.

 

Traite de quilin


En signant ce traité, les Conquistadors ont dû reconnaitre

leur impuissance face à l’organisation militaire mapuche.


En outre ce traité entérina l’existence

du territoire autonome mapuche,

situé à l'embouchure du fleuve Bío-Bío.

 

Fleuve bio bio


Mais bien avant l’arrivée des Espagnols,

les Incas eux-aussi ont tenté de conquérir leurs terres, sans succès...


La souveraineté territoriale mapuche ne fut remise en cause

qu’au moment de la construction nationale chilienne,

dans le courant du XIXe siècle.


Durant ce siècle, la colonisation adopte une tactique différente :
L’évangélisation, le commerce et surtout l’alcool

sont les « méthodes civilisatrices » à la fin de la colonie.

 

Historia mapuches 2


Mais par la suite, les jeunes Républiques chilienne et argentine

lancent des expéditions génocidaires et des centaines de milliers

de Mapuches seront massacrés lors de cette guerre de "pacification".

Elle est considérée comme étant une des plus longues

et en même temps méconnues de l’histoire de l’Humanité.

 

 

Guerre de conquete

 

Ainsi, en 1882, après plus de trois siècles de conflit,

les Mapuches sont anéantis et le Chili

domine totalement les terres du sud.


Ils seront confinés dans les fameuses "réserves" :

du Lac Budi, du volcan Osorno et de l'île Chiloé,

territoires trop restreints pour assurer leur autosubsistance.

 

Baudi lac

 

Volcan osormo   Ile de chiloe 1


Bien plus tard, sous le gouvernement du Général Pinochet,

le dictateur fait adopter une loi favorisant les entreprises forestières

qui veulent exporter le bois planté sur les terres mapuches.


Beaucoup de forêts natives sont alors rasées

et remplacées par des eucalyptus et des pins.


C’est le début de l’exode massif des Mapuches

vers les grandes villes du sud et la capitale Santiago,

où ils occupent les emplois les plus précaires et

où vit actuellement le plus grand nombre.

 

Santiago 1


La situation des Mapuches restés dans les campagnes du sud

est toutefois un peu moins dure, grâce à la tradition du nguillatún :

les communautés paysannes se réunissent une fois par an

et les personnes qui possèdent le plus de biens

se doivent de les partager avec les plus démunis.

 

Tradition du nguillatun


Cette solidarité entre Mapuches leur permet de survivre,

c'est dans ce contexte qu'est né notre fameux mélange dont

le secret bien gardé de la recette est connu des Mapuches seuls.

 

Malgré cette succession de tragédies,

les Mapuches d’aujourd’hui s’organisent pour maintenir

leur culture et réussissent à conserver une très forte identité,

ainsi que leur langue, le mapudungún.

 

Manif

 

Ces derniers temps on peut même parler

d’un renouveau de la culture mapuche,

avec la présence de plus en plus visible dans la société chilienne

d’écrivains, de poètes, de musiciens

et de centres culturels dans les grandes villes.

 

L'Argentine

Quand on suit du doigt

sur une mappemonde les contours de l’Argentine,

nous voilà emporté jusqu’à ce point ultime

où le continent sud-américain s’émiette en îlots,

pris entre le feu de 2 océans.

 

On imagine déjà l’aventure avec un tel voyage au bout du monde…
Depuis le tropique du Capricorne jusqu’au détroit de Magellan,

de la beauté minérale des Andes

aux fracas des chutes d’Iguazú à la frontière avec le Brésil,

 

La cordillere des andes 1    Chutes d iguazu

 

du silence assourdissant des steppes de Patagonie

et le Perito Moreno son incroyable glacier,

 

Steppe 3    Patagonie2 1

 

à la pampa vibrant sous le galop des gauchos,

du désert de cactus au sud de Salta aux montagnes plissées

et colorées de la Quebrada de Humahuaca,

la nature recèle en Argentine une force singulière,

une dimension théâtrale et mythique.

 

Galop des gauchos   Salta2

 

   La quebrada   


Des premiers explorateurs aux vagues de migrants européens du XXe siècle,

tous ont fait sur la terre d'Argentine l’ultime voyage…

celui de la rencontre avec la terre, la mer,

l’esprit de l’Amérique latine et l’inconnu.

 

Laissez-vous imprégner par la mélodie du tango,

 

Tango argentin

 

vivez les nuits de Buenos Aires et ses calles colorées,

de Cordoba et de San Carlos de Bariloche.

 

Buenos aires 1    Calles

 

Cordoba    San carlos de bariloche

 

Goûtez aux crus ensoleillés de Mendoza,

dégustez l’une des meilleures viandes au monde

avec la marinade au chimichurri sur de grands barbecues,

 

Mendoza    Grands barbecues

 

Explorez la grande variété de paysages
comme la
Péninsule Valdés pour ses animaux marins,

les missions jésuites des Guaranis pour ses ruines impressionnantes,

 

Peninsule valdes    Missions jesuites des guaranis

 

et les parcs nationaux Ischigualasto et Talampaya

pour connaître ces découvertes paléontologiques

uniques au monde

 

Parcs nationaux ischigualasto    Talampaya

 

et des destinations emblématiques

en allant à El Chalten, Ushuaïa, l’Aconcagua et La Pampa.

 

Plus qu’un pays, l’Argentine est une destination passionnante

qui saura vous enchanter.

 

Nul doute que ce pays à l’âme farouchement latine,

sensuelle et passionnée, vous fera grande impression.

 

El chalten    Ushuaia

 

L aconcagua    La pampa

Le Chili

 

Magnifique et lointain, le Chili possède la forme de pays

la plus extravagante au monde.

Imaginez une bande de terre étroite et longue de 4 300 km…

 

Du nord au sud, soit la distance de Paris à Téhéran,

que d’extrêmes et de diversité dans ces paysages !


Étrange et fascinant pays adossé à
la cordillère des Andes,

son rempart de feu et de neige,

voilà un superbe balcon naturel

qui domine l’immense océan Pacifique.

 

La cordillere des andes

 

D’où l’impression en arrivant à Santiago de tourner le dos au monde,

d’être arrivé au bout du chemin…


Le Norte Grande a de quoi vous éblouir :

ses volcans, ses sommets, ses lagons

aux couleurs petillantes et authentiques.

 

Nortegrande

 

Sans oublier le désert d’Atacama,

qui est un paysage emblématique du pays.

 

Le desert d atacama

 

Jusqu’à la barrière des Andes en passant

par les vignobles de la plaine centrale au climat méditerranéen,

que de kilomètres vous attendent.

 

De Santiago : capitale qui n’a rien à envier

à ses principales concurrentes d’Amerique du Sud,

 

Santiago

 

à Puerto Montt dominée par ses volcans,

de l’île de Chiloë terre des indiens Mapuche

et du mélange d'épices qu'on leur associe,

 

Puerto montt

 

Ile de chiloe   Indiens mapuche

 

à Punta Arenas, le grand Sud austral se faufile

vers l’extrémité du continent avec des airs

d’Alaska latino-américain.

 

Punta arenas


Le Chili a une géographie folle,

mais cette démesure reste humaine malgré tout,

à condition de savoir où et quand y aller.

 

Quand on crève de chaud dans le Nord, il peut geler dans le Sud.


N’oublions pas enfin l'
île de Pâques

petit point perdu dans le Pacifique,

c’est l’île habitée la plus isolée du monde,

où d’étranges et fabuleux colosses de pierre

regardent le ciel étoilé sans jamais révéler vraiment

leur mystère ses énigmatiques Moai éparpillés sur l’île

lui donne une allure mystérieuse.…

 

Ile de paque2    Ile de paque

 

En Patagonie : Epris d’aventure et de voyage

hors des sentiers battus d’incroyables trésors naturels

comme les fjords fouettés par les vents vous attendent.

 

Patagonie

 

La Terre de Feu : Région partagée entre l’Argentine et le Chili,

un voyage au bout du monde et l’impression

de toucher le ciel en haut des montagnes isolées.

 

La terre de feu2

 

Terre de feu 1

 

 

Puebla de Zaragoza

On l'appelle la ville rose,

couleur rappelant les façades des alentours du Zócalo.

L'ancienne «Ciudad de los Angeles», Puebla,

en partie classée par l'Unesco comme patrimoine mondial,

est un véritable bijou entouré de volcans.

 

Son nom entier est en réalité Puebla de Zaragoza,

en honneur au héros local Ignacio Zaragoza,

qui défendit vaillamment la ville au 19ème siècle.

Les rues sont des écrins de couleurs mettant en valeur

l'architecture coloniale et les monuments baroques.

 

Puebla de zaragoza

 

Perchée à plus de 2000 mètres d'altitude, dans la vallée de Cuetlaxcoapan,

Puebla se situe à quelques dizaines de kilomètres

au sud est de la ville de Mexico.

 

Mexico


Avec des églises à tous les coins de rues, des allées colorées,

un climat attrayant, des habitants charmants,

et des sites à visiter tellement nombreux,

vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer lors de votre escapade à Puebla!

 

Rues


En plus, le Mexique, c'est le soleil mais malgré cela

il est recommandé de prendre sa petite laine,

car à 2000 mètres de haut, il peut quand même faire un peu frisquet.


Dans le genre typique, vous verrez en flânant dans les rues du centre

que certaines façades sont couvertes de faïence,

comme celle de la Casa del Afeñique, ou celle de la Casa de la Cultura.

 

La casa del afenique   La casa de la cultura


Culture, légende, tradition, gastronomie, histoire,

patrimoine, danse, tout ça, et même plus,

concentré dans une seule et même ville animée et pittoresque…

 

C'est une évidence, le voyage à Puebla s'impose.

D' abord, Puebla se découvre à pied.

Ensuite, on fait face à l'imposante cathédrale baroque

de l'immaculée conception du 16ème siècle.

 

Cathedrale baroque2

 

L'église Santo Domingo couverte d'ornement, vaut aussi le détour.

 

Cathedrale baroque

 

Hors de Puebla, vous pouvez aussi visiter

les ruines de Chochula et sa pyramide bien connue.

 

Les ruines de chochula

 

En vous rendant vers les terres volcaniques et sauvages,

une pause au couvent de Santa Clara,

là où serait née le fameux Mole Poblano s'impose.

 

Couvent de santa clara

 

Dominée par le Popocatépetl mais préservée

jusqu'à lors de ses éruptions.

Puebla de Zaragoza est une grande ville.

Y conduire relève du challenge.

On ne saurait trop vous conseiller d'observer les «rites locaux»,

avant de vous jeter à l'eau.

 

Les sens interdits ne sont pas toujours indiqués,

les lignes blanches et les panneaux ne servent parfois qu'à décorer.

 

Baladez vous sur le Zócalo de Puebla.

Autour de ce quartier central animé,

vous trouverez tout type d'établissements prêts à vous accueillir

bars, cafés, restaurants et discothèques.

Vous aurez le choix entre différentes ambiances, américaine ou mexicaine.

 

Le zocalo

 

C'est aussi là que vous verrez des spectacles de danses traditionnelles

ou des représentations reprenant les rites indigènes

réinterprétés et modernisés.

 

Ballet puebla

 

 

Faisan au cidre et aux pommes

 

Faisan aux pommes

 

Dans une cocotte, faire chauffer le beurre

et saisir le faisan de tous côtés, puis le retirer.

 

Dans la cocotte, ajouter un peu de beurre si besoin

et faire rissoler 1 oignon émincé.

Ajouter la moitié 2 pommes pelées et coupées en quartiers,

1 c.à.s de vinaigre de cidre et 1 d'inspiration maya.

Remuer et laisser réduire.

 

Ajouter 150g de lardons et un peu d'origan.

Laisser cuire 1 minute et ajouter le faisan.

Verser la moitié d'un verre de Calvados

(préalablement chauffé) et flamber.

 

Verser 1litre de cidre et laisser cuire 2 heures

à couvert et à feu doux ( 160°C).

½ heure avant la fin de la cuisson,

ajouter les 2 autres pommes et 1 oignon.

 

Faire réduire une partie du jus de cuisson

pour en faire une sauce, à laquelle on pourra

ajouter une cuiller à soupe de crème

et 1 d'inspiration maya.

 

Pendant ce temps, griller 100g d'amandes effilées

à la poêle à sec ou au four.

 

Dresser le plat et ajouter les amandes effilées grillées.

 

Servir avec la sauce et des pommes dauphines.

 

Civet de chevreuil mariné

 

Civet de chevreuil marine

 

Détaillez le cuissot de chevreuil d'1,5kg en cubes.

Epluchez et hachez l'oignon et l'ail.

Epluchez puis coupez 3 carottes en rondelles.

 

Dans un saladier, versez 75cl de vin rouge, 1 c.à.s de cognac,

1 filet d’huile, l'oignon, l'ail, 4 clous de girofle,

1 c.à.s d'inspiration maya et les rondelles de carottes.

 

Ajoutez la viande puis couvrez et placez au frais pendant 24h.

 

Passé ce temps, égouttez la viande.

 

Dans une grande cocotte, faites chauffer un filet d’huile d’olive

avec 1 c.à.s d'inspiration maya et saisissez la viande

pour qu’elle colore pendant 5 min.

 

Saupoudrez ensuite de farine et versez la marinade.

Ajoutez 2 c.à.s de concentré de tomate.

 

Salez, poivrez au voatsiperifery puis couvrez

et laissez mijoter pendant 2 h avant de déguster bien chaud.

 

Mijoté de boeuf Maya

 

Mijote de boeuf maya

 

Coupez 1kg de boeuf en gros cubes.

Épluchez l’oignon et l’ail et coupez-les en dés.

Nettoyez 2 poivrons rouges et coupez-les également en dés.

 

Versez 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une cocotte en fonte.

Faites y roussir la viande à feu vif

sur toutes ses faces pendant 7 ou 8 minutes.

 

Ajoutez ensuite les cubes d’oignon, d’ail et de poivron.

Laissez cuire 5 minutes supplémentaires,

saupoudrez avec 1 c.à.s d'inspiration maya

puis mouillez avec le coulis de tomates

et 300ml de bouillon de boeuf reconstitué.

 

Laissez cuire pendant 1 heure à couvert en remuant régulièrement.

Pendant ce temps, épluchez 6 pommes de terre

et coupez-les en morceaux grossiers.

 

Au bout d’une heure de cuisson,

ajoutez au boeuf mijoté les morceaux de pommes de terre,

couvrez et laissez cuire 30 à 40 minutes supplémentaires

(jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites),

toujours en remuant régulièrement.

 

Les 5 dernières minutes ajoutez 100g de haricots rouges égouttés.

 

Goûtez, salez si besoin.